Inauguration de l’allée Maurice Boitel

Français :

Malgré le vent violent venu du nord-ouest, juste au-dessus de la plage d’Audresselles, l’inauguration de l’allée Maurice Boitel, le 1er mars 2008, à l’initiative du maire Roger Tourret, a été l’occasion de grandes retrouvailles pour les amis de Maurice Boitel et les admirateurs de son œuvre.

A la mairie d’Audresselles, dans un discours très polémique et devant un auditoire captivé, le Président Jean Monneret, l’auteur du livre pamphlet  « Promenade autour de l’Art contemporain »,  a rappelé l’esprit d’indépendance et de liberté qui avait toujours animé Maurice Boitel et ses amis de la Jeune Peinture de l’Ecole de Paris face aux collaborateurs de l’occupant nazi puis face aux tenants de l’art d’Etat mis en place par André Malraux et aux « imposteurs du premier congrès de l’art contemporain de Tours ».

De Paris sont venus  spécialement les peintres Jean-Pierre Alaux, peintre de la marine, Pierre-Henry, président de la section peinture de la Société Nationale des Beaux-Arts, Michel Henry, Claude Gentet, vice-président de la Société des artistes Indépendants, Jean Monneret, président d’honneur de l’Association  des Artistes indépendants et écrivain d’art. Mais aussi Sylvie Courtieu, Madeleine Sill et Madeleine Lazzarotti, dont Maurice Boitel a peint de nombreux portraits. A la fin du repas, à l’initiative de Marie-Lucie, l’épouse du peintre, tous ont entonné « le pompier », l’hymne de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts.

Des personnalités politiques, faisant une coupure dans leur campagne électorale,  ont aussi tenu à venir rendre hommage à Maurice Boitel et notamment Guy Lengagne, ancien ministre de la Mer, qui, dans un discours très émouvant, a évoqué les liens d’amitiés qui l’unissaient à Maurice Boitel depuis trente deux ans et son admiration pour lui, Frédéric Cuvillier, député-maire de Boulogne-sur-mer, Martial Herbert, président de la communauté de communes de la Terre des deux Caps, Michel Bourgeois, administrateur général à  l’ONU et élu du plateau picard, Paul Malahude, maire du village voisin d’Ambleteuse, les anciens maires d’Audresselles dont l’éditeur Daniel Leunens, les conseillers municipaux d’Audresselles, de Wissant, de Réty.

Parmi sa famille et ses amis, sont aussi venus le géographe Olivier Lazzarotti, professeur à l’Université d’Amiens, Didier Beauvais, conseiller à la Cour de Cassation et l’abbé David Wilson, prêtre de la paroisse.

Discours dans l’allée Maurice Boitel.

On peut reconnaître, de gauche à droite, Régine Tourret, Martial Herbert, Jean Monneret, Didier Beauvais, Roger Lemaire, M. Demilly, Guy Lengagne et, Frédéric Cuvillier.

 

 

               

Découverte de la plaque  

par Marie-Lucie Boitel, et le Maire Roger Touret.

 

Sur la tombe de Maurice Boitel

 

Discours de M. Martial Herbert à la mairie

(entouré de MM. Touret et Lengagne)

 

Vin d’honneur à la mairie

(de gauche à droite : Marcelle Deloron, Jean-Pierre Alaux, Michel Henri, Pierre Henry, Jean Monneret, Guy Lengagne, Marie-Lucie Boitel, Roger Tourret, Martial Herbert)

 

Discours du Président Monneret

(de gauche à droite : Jean Monneret, Marcelle Deloron, Marie-Lucie Boitel, Pierre Henry, Jean-Pierre Alaux)

 

Un poème de Francine Gregson

(par Marie-Thérèse Ellart )

 

(Francine Boitel, Bernard Petit, Olivier Lazzarotti)

 

Michel Bourgeois, Gabrielle Bourgeois et Madeleine Sill

 

Jean-Pierre Alaux lit l'historique du Pompier (hymne des Beaux-Arts de Paris)

 

Jean-Pierre Alaux chante le Pompier

English :

 

Albeit a strong wind blowing from north-west, just above the Audresselles beach, Maurice Boitel allee inauguration, the 1st of march 2008, was an opportunity of meeting for all his friends and connoisseurs.

In the Audresselles town house, through a very polemical speech in front of a captivated audience, chairman Jean Monneret,  Promenade around contemporary art” lampoon’s author, remembered independence and freedom spirit which always led Maurice Boitel and his friends of the “Young Picture of the school of Paris” against the nazi collaborationists and laterly, against the State art upholders established by André Malraux , and  the “Contemporary art Tours first congress’s impostors”.

From Paris, specially  came famous painters Jean-Pierre Alaux, Pierre-Henry, Michel Henry, Claude Gentet and Jean Monneret, this later Independent artists society honorary chairman and art writer.

Among the political notabilities, everybody could recognize former Sea minister Guy Lengagne, long ago Maurice Boitel’s friend, Frédéric Cuvillier, p.m., Boulogne-sur-mer mayor, Martial Herbert, « Terre des deux caps » districts community’s  chairman, Michel Bourgeois, ONU general administrator, and other mayors and town councillors.

His  friends and the members of his family came also from Paris and from further: his wife Marie-Lucie, famous geographer Olivier Lazzarotti, Didier Beauvais, councillor at the Cassation court and english priest David Wilson.